Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hongrie-Info

Aidez les enfants Csángos !

29 Mai 2009 , Rédigé par Árpád Publié dans #Nation hongroise-Magyarság





DES FIDELES DU BLOG VOUS PARLENT DE LEUR ACTION AFIN DE PRESERVER LA CULTURE CSÁNGOS ET LA LANGUE HONGROISE.

Jacqueline a effectué un voyage au pays des Csángos, elle nous parle, écoutons la.


Il y a en Moldavie, un village dans les Carpates orientales. Ce village s'appelle KÜLSÕ REKECSIN et ses habitants sont des Csángos, une très ancienne communauté catholique d'origine hongroise qui a eu la singularité historique d'avoir vécu plusieurs siècles en dehors de la Grande Hongrie, en Moldavie.
Ils ont des traditions anciennes, des particularités linguistiques, une culture et un art populaire très riches à préserver de toute assimilation ou disparition.
Afin que les Csángos ne perdent pas leur langue d'origine et leur culture, des personnes privées parrainent des enfants à travers une association qui finance un programme d'enseignement coordonné par l'Association des Enseignants Hongrois de Roumanie.
A Külsõ Rekecsin, Il y a IRINA ma filleule de 8 ans, adorable petite fille aux yeux bleus qui m'envoie de jolis dessins.
J'ai vu sa maison, j'ai vu sa famille, j'ai vu son petit village au milieu des prés, des champs et des forêts.
J'ai vu les fillettes et les garçons chanter et danser dans leurs costumes traditionnels.
Une amie aixoise est marraine de SZIMONA copine de ma filleule, et une autre amie hongroise est marraine d'ALINA sœur de ma filleule.
Dans la classe de SZIMONA et d' IRINA VINGT ENFANTS n'ont pas encore de parrain ou de marraine. ILS VOUS ATTENDENT !!!
Venez à eux et vous vivrez une aventure humaine qu'aucune agence de voyage ne pourra jamais proposer:

Un pays lointain, un dépaysement. Un geste noble à un prix modique. Des découvertes humaines, et l'amitié au bout du chemin !


Pour en savoir plus: www.csango.ro


L'image d'illustration vient du site csango.ro


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article