Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hongrie-Info

Article défendant la nouvelle constitution hongroise: La lumière se lève à l'Est

8 Février 2012 , Rédigé par Árpád Publié dans #Infos-Magyar hírek

manif du 21 janvier 2Macha, l'une de nos plus ferventes lectrices, m'a fait parvenir plusieurs articles très intéressants concernant les récentes attaques anti-magyars. Heureusement, malgré la partialité évidente de la plupart des médias, malgré les attaques politiques de l'Union européenne, il y a encore des personnes qui voient clair, et qui n'hésitent pas à défendre par leurs mots le pays de Saint Étienne.

Je partage avec vous un petit résumé de l'un des articles reçus.

La lumière se lève à l'Est

Dès le 1er janvier 2012, la question du respect de la vie s'est invitée au niveau politique et Européen.
En effet, la nouvelle Constitution de la Hongrie, votée au printemps 2011, vient d'entrer en vigueur. Mais une grande partie de la presse critique les valeurs introduites dans la loi fondamentale par le Parlement magyar avec une majorité des deux tiers.

Le Ministre français des affaires étrangères sort même de sa réserve pour confier à la télévision que la Hongrie « pose un problème ». De quoi s'agit-il ?
On  ne peut pas reprocher aux élections de ne pas être démocratiques, ni au Premier ministre de ne pas être légitime (il est un héros de la lutte contre l'occupation de l'Armée rouge), ni à son parti d'être extrémiste...
Alors quoi ? Tenez-vous bien. Le préambule de la Constitution s'ouvre par ces mots : « Que Dieu bénisse les Magyars », une phrase tirée de l'hymne national que les hongrois n'ont jamais cessé de chanter, même sous la dictature communiste !
Mais une telle évocation est insupportable aux dévots de la laïcité. Passons, il y a plus grave. Le texte réaffirme ensuite une définition de la famille: « La Constitution protège  le mariage, considéré comme l'union de base la plus naturelle entre un homme et une femme, et le fondement de la famille ». [...]
Mais il y a encore pire. La Constitution proclame : «  Depuis la conception, la vie mérite d'être protégée comme un droit humain  fondamental. La vie et la dignité humaines sont inviolables ».

Nous y sommes donc. Qu'un pays souverain souhaite défendre aujourd'hui ses plus jeunes sujets qui prolongeront demain une histoire millénaire, brillante et fière, voilà qui est insupportable !
Vous trouvez que j'exagère ? Regardons les faits. La Constitution date du 25 avril 2011. Dès le début mai, la Hongrie est attaquée à travers une campagne publicitaire qu'elle a lancée contre l'avortement. [...]
Les choses sont claires. Si invoquer Dieu, valoriser l'union d'un homme et d'une femme et respecter les enfants, c'est se mettre en contradiction complète avec les valeurs de l'Union européenne, alors il n'est pas difficile de choisir son camp. [...]
Non ! Monsieur le Ministre, la Hongrie n'est pas un problème, elle est un exemple.
La lumière se lève à l'Est et l’espérance aussi.

Extrait de l'article de Jean-Marie Le Méné « La lettre de la Fondation Jérôme Lejeune » Janvier 2012. No. 76.

 

 

Superbe article, comme on aimerait en lire plus souvent dans les pages de nos journaux. Bravo monsieur Le Méné pour une analyse si juste au sujet de la nouvelle Hongrie !

 

 

Az elmult hetekben, hónapokban sokan tamadták az országunkat és Orbán Viktort. Szerencsére akadnak külföldön olyan emberek is akik tisztán látják a dolgokat, és ezt meg is irják. Ezekhez az emberekhez tartozik Jean-Marie Le Méné is, akinek a cikjét beküldte nekem Macha egyik hûséges olvasónk. Sajnos nincs idõm magyarra fordítani de igazán szép és igazságos cikk.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article