Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hongrie-Info

Viktor Orbán le 15 mars 2012: Nous ne serons pas une colonie !

16 Mars 2012 , Rédigé par Árpád Publié dans #Infos-Magyar hírek

orban marcius 15C'est une foule impressionnante qui a participé à la commémoration de la guerre d'indépendance de 1848.

250 mille personnes étaient réunies pour écouter le discours de Viktor Orbán.

"Nous sommes les héritiers de l’esprit de 1848" a dit le premier ministre.


"Durant la guerre d'indépendance, nos aïeux ont lutté pour que le pays ne devienne pas une colonie. Le même esprit nous anime aujourd'hui".

"C'est nous qui décidons de ce qui est important et de ce qui ne l'est pas [...]. C'est pour cela que nous écrivons nous-mêmes notre constitution, et nous n'avons pas besoin de l'aide  non sollicitée de ceux qui aimeraient nous guider par la main. Il n'y a que les nations indépendantes et fortes qui pourront mener l'Europe hors de la crise, et la Hongrie emprunte cette voie".

En marge des événements officiels, était organisée la 2e marche pour la paix. Il y avait de nombreux participants polonais et lituaniens venus pour soutenir la politique magyare. On pouvait lire sur les les pancartes polonaises "Nous sommes avec vous, amis Hongrois !".
Les sympathisants polonais étaient venus à Budapest à l'initiative du journal "Gazeta Polska" pour affirmer leur solidarité envers la Hongrie et la politique de Viktor Orbán.

Le rédacteur en chef du journal a déclaré:

"Nos racines sont communes. Nos deux peuples sont unis par leur amour de la liberté. Les héros hongrois nous rappellent nos propres héros".

"Au-delà de l'amitié historique qui lie le peuple polonais et le peuple hongrois, il était primordial de s'unir pour dénoncer les différences de traitement des États en Europe, contre la politique du "deux poids, deux mesures" ont affirmé les organisateurs de la marche.

Comme on peut le constater, le mouvement ne faiblit pas en Hongrie. Les masses se déplacent en nombre pour affirmer leur soutien envers Viktor Orbán, et leur désir d'une Europe différente, plus juste et plus à l'écoute du peuple.
Bien entendu, personne ne va mettre en lumière ces événements dans les médias, car il ne faut surtout pas donner l'impression que quelque chose est en train de changer ! La Hongrie a toujours été à l'avant-garde des grands bouleversements de l'histoire, elle l'est une nouvelle fois !
Que peut l'UE contre cela ? Accuser la Hongrie de tous les torts, bloquer des financements, falsifier la vérité et parler de démocratie, mais où est cette démocratie quand l'Europe n'écoute pas la révolte de ses peuples ?

 

 



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article